Lot 629
3 000 - 4 000 €

VIAN BORIS (1920-1959)


Le Dernier des métiers.
Saynète pour patronage.
Manuscrit autographe signe. 22 feuillets in-4 agrafes sous couverture titrée usagée. [1950].
Sur la page de titre figurent de la main de Boris Vian «Le Dernier des métiers, saynète pour patronage», sa signature, son numéro de téléphone, le texte est dédié à Jacques-Laurent Bost.
La première page est illustrée de 8 dessins d'affiches, parodies de spectacles comme «Les Nonnes» de Jean Genêt ou bien les «Epiphanés de Pichenette».
Cette pièce fut écrite en hâte pour compléter l'Equarrissage pour tous, jugée un peu court, mais elle a été refusée par le directeur du Théâtre des Noctambules «choqué par le ton hautement profanatoire» de cette satire de la modernisation de l'Eglise, certains prêtres enregistrant des disques.»
Le curé Saureille dissuade ses ouailles comme le flic d'exercer le dernier des métiers, celui de comédien: «C'est pourquoi, je vous le dis en vérité mon fils, rejetez la tentation au visage lubrique qui se dresse devant vous pour vous séduire et vous mener au pêcher; fuyez ses piteuses caresses qui ne s'adressent qu'à votre amour propre, et contentez-vous, dissimulé derrière votre obscure pèlerine de dresser des contraventions aux brebis indignes de votre troupeau».
Le Dernier des métiers fut publié en 1950 chez Toutain avec l'Equarrissage pour tous.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue