Lot 583
20 000 - 30 000 €

GANCE ABEL (1889-1981)


Ensemble de 300 lettre autographes signées à Nelly
Kaplan, 1954-1979.
Importante correspondance autographe adressée à Nelly Kaplan, au stylo à bille rouge, bleu, plus rarement au crayon, de différents formats, souvent in-4.
Figurent également des cartes postales dédicacées à Nelly Kaplan ainsi que de nombreux billets amoureux, toujours signés Abel Gance.
Correspondance amoureuse et passionnée, la jalousie d'Abel Gance et ses états dépressifs sont présents dans les lettres.
Abel Gance est ébloui par la beauté de Nelly Kaplan, et est déstabilisé par sa personnalité, il lui adresse un questionnaire pour mieux la comprendre et pour se sortir de son sortilège: «Aide-moi à me retrouver»
Les passages érotiques sont souvent présents dans les lettres d'Abel
Gance.
Il fait part également de ses projets cinématographiques, notamment la polyvision, mariage étroit des «harmoniques visuels et de la musique».
«Il faut que les images obéissent au même rythme occulte que la musique ou vice-versa.»
C'est en 1954, lors d'une réception en hommage à Georges Mélies qu'Henri Langlois, directeur de la Cinémathèque présente Nelly
Kaplan à Abel Gance dont elle deviendra l'assistante, à ses côtés, et se passionnera pour la polyvision. Magirama, court-métrage réalisé en 1956, est la première grande collaboration entre Abel Gance et Nelly Kaplan.
En 1959-1960, elle publie sous le pseudonyme Belen des plaquettes à tirage limité: «La Géométrie dans les spasmes», «Délivrez nous du mâle», «Le Réservoir des sens».
Son premier court métrage est consacré au peintre Gustave Moreau et elle réalise le remarquable film: «La Fiancée du pirate».
Intéressante correspondance amoureuse et artistique.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue